Cyril Huvé et David Bismuth enregistrent sur le nouveau piano de Stephen Paulello

Pianiste, professeur de piano, accordeur, Stephen Paulello s’est également consacré pendant de nombreuses années à la restauration de pianos. En 1987, il se lance dans la fabrication d’un piano droit puis d’un piano à queue de concert en 1990. Mais Stephen Paulello ne manque pas d’idées et très vite le projet d’une remise en question globale de la construction d’un piano à queue de concert germe dans son esprit. En 2015, il achève l’Opus 102, un piano complètement révolutionnaire. Non seulement le clavier dispose de 102 touches au lieu de 88, mais comme l’explique Paulello, « plus rien n’est fait comme chez Steinway. Ni la table d’harmonie, ni la position du sommier […] ni l’accroche des cordes, ni le cadre, [..] ni le plan des cordes, ni la mécanique. Rien. »

Deux grands pianistes viennent de s’intéresser à ce nouvel instrument et l’ont utilisé pour enregistrer leur dernier CD.

Lire la suite

Publicités

imusic-kids, des vidéos ludiques et éducatives pour initier les enfants à la musique et au piano

Ce devait être une méthode imprimée, ce fut d’abord une première vidéo. Laquelle plût à Arte qui en commanda vingt-quatre diffusées en 2014 et 2015. Ainsi naquit la série Pianotine. Chaque vidéo dure un quart d’heure. Pendant les cinq premières minutes, un petit sketch avec Eddy l’élève et Anna la prof aborde une notion simple de solfège, avec  des jeux d’écoute, des jeux de reconnaissance de notes…. Suit un reportage d’une dizaine de minutes avec des professionnels ou des amateurs et dans divers univers musicaux.

Vu le succès de cette série créée par Anna Zofia Borowiec, la plateforme imusIc-school proposa les vidéos sur son site. Puis Anna Zofia Borowiec imagina d’autres vidéos. C’est ainsi que imusic-school a eu l’excellente idée de créer une plateforme dédiée aux enfants, c’est imusic-kids.

Pour 5 euros par mois, on peut avoir en accès illimité les vidéos la série Pianotine, les Vidéos Jeux en lien avec chaque épisode, la série Les Jeux de Notes Fastoches qui développent progressivement les automatismes en lecture de notes et en apprentissage de l’écoute, et la série Mes premiers pas au piano où l’enfant fait la connaissance du piano, découvre les partitions et commence à jouer. Simple d’utilisation, il suffit de poser la tablette sur le pupitre du piano et de se laisser guider.

Au salon de Musicora 2017, ce fut un franc succès et les enfants se sont bien amusés tout en apprenant les bases de la musique et du piano.

Toutefois, Anna Zofia Borowiec est formelle :  il ne s’agit en aucun cas de remplacer l’indispensable professeur.  L’objectif est tout simplement d’initier les enfants, de leur faire découvrir la musique en leur donnant des notions académiques via un support ludique et de leur donner envie d’en apprendre davantage.

Il existe également les Ateliers de Pianotine pour les écoles primaires désormais disponibles après avoir été testés sur près de 250 enfants. Chaque atelier comprend une vidéo de Pianotine, la vidéo-jeu correspondante et une fiche pédagogique.

En préparation : des jeux de rythme, des cours de méthodologie adaptés aux enfants, des cours de chant basés sur le travail corporel…

Alors, plutôt que de se lamenter en vain sur l’usage des tablettes par nos chers bambins, autant s’en servir pour leur proposer des applications éducatives intelligentes et utiles. Celle-ci en est une incontestablement !

Allez donc faire un tour sur imusic-kids !

Frédéric Boucher, pour Au bonheur du piano, 10 janvier 2017

Musicora 2016

Le 1er CD de Joël Capbert

« Au bonheur du piano » est très attaché à soutenir les jeunes musiciens dans leur difficile entrée dans la carrière.

Aujourd’hui, le pianiste dont je voudrais vous parler n’est pas un jeune au sens administratif du terme. A bientôt soixante-dix ans, après avoir été l’élève de Pierre Sancan au Conservatoire de Paris à la fin des années 60, puis s’être consacré corps et âme pendant une quarantaine d’années à l’enseignement du piano au sein du Conservatoire de Rennes, Joël Capbert, à l’initiative d’un de ses anciens élèves aujourd’hui concertiste de renom, a choisi de dédier sa retraite aux concerts et aux enregistrements. Une nouvelle vie commence. Décision admirable qui démontre s’il en était besoin que la jeunesse d’esprit n’a pas d’âge.

Lire la suite

Festival International de Piano à Haïti, une remarquable initiative de Célimène Daudet

Invitée des grandes salles de concert, présente dans les plus grands festivals, Célimène Daudet est une jeune pianiste trentenaire qui ne ménage pas sa peine pour servir son art. Ses enregistrements ambitieux ont été salués par la presse qui a loué la maturité de ses interprétations. Son engagement pour la musique l’a poussée également à soutenir divers projets en France, comme le festival » Les Amateurs Virtuoses » au Théâtre du Châtelet, la promotion des nouveaux talents lors au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence…

D’origine haïtienne par sa mère, Célimène Daudet a souhaité installer à Haïti un festival de musique classique. Certes, le pays ravagé par le tremblement de terre de 2010 est dans une situation dramatique et ses besoins semblent davantage matériels. Mais Célimène Daudet considère à juste titre que, dans telles circonstances, l’accès à la culture est une nécessité.

Lire la suite

Rencontre avec Florent Nagel

C’est en 2012, avec son conte musical Alice au pays des merveilles pour récitant et piano à quatre mains que le compositeur Florent Nagel est propulsé sur le devant de la scène. Depuis le conte a déjà été donné plus de deux cents fois aussi bien en France qu’à l’étranger, en français, en espagnol, en anglais. Le CD, paru chez Azur Classical avec Yves Penay, récitant, Joanna Martel et Florent Nagel au piano, a été salué par la critique. Le 25 mars prochain aura lieu la création de la version pour récitant et orchestre par l’Orchestre du Capitole de Toulouse.  (voir site du Capitole de Toulouse).

Il y a un mois, j’ai eu la chance de rencontrer Florent Nagel à l’occasion de la sortie prochaine de sa nouvelle œuvre.

Lire la suite

« Escale en pays magyar », un CD d’Emmanuelle Moriat

Lorsque j’ai reçu le CD d’Emmanuelle Moriat, j’ai été aussitôt attiré par son titre : Escale en pays magyar. L’Europe centrale a quelque chose de fascinant, sans doute parce que sa culture mêle résistance, poésie populaire et influences extra-européennes et qu’elle recèle ainsi pour nous beaucoup de mystères. Le CD nous propose des oeuvres de Ernő Dohnanyi et Miklós Rózsa.

Lire la suite

Concertos n°23 et 24 de Mozart par François Chaplin

Ecrire un article sur les concertos pour piano de Mozart  est un exercice bien plus difficile qu’il n’y paraît. Tout a été dit sur Mozart, et rien n’est finalement convaincant car la musique de Mozart semble nous échapper complètement alors même qu’elle nous paraît évidente.

Le génie de Mozart qu’on a tant cherché à expliquer est peut-être là : une évidence dans un langage parfaitement maîtrisé, une musique qui n’appartient à aucune école, un style qui n’entre dans aucune classification, une œuvre qui n’a pas de lien avec aucun courant de pensée… On évoque toujours le Sturm und Drang, « orage et passion » en français, ce mouvement qui revendique émancipation et conquête de liberté et qui peut être considéré comme les prémices du romantisme. Mais Mozart, même s’il s’est certes imprégné de multiples tendances, est au-delà.

Lire la suite